•  

     

    Pour Claudine et sa carte des paysages de France.

     

    Photos prises le 14 juillet 2012.

    Entre Auxerre et Sens

    Entre Auxerre et Sens

    Entre Auxerre et Sens

    Entre Auxerre et Sens

    Entre Auxerre et Sens

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

    Imprévue parce que nous ne pensions pas, ma fille et moi parcourir autant de kilomètres. Ce fut une belle randonnée avec la découverte des environs de Sens en passant par St Martin du Tertre.

    Nous partons de son domicile pour traverser la ville et ensuite l'Yonne.

    Nous traversons ensuite la gare sncf et prenons la direction  St Martin du Tertre par l'ancienne centrale d'essais de lignes aériennes. La montée est un peu rude mais la récompense est là. La ville est baignée de soleil et la prise de photos n'est pas toujours évidentes.

    Le chemin est ombragé et nous nous arrêtons parfois pour admirer la vue.

    C'est beau n'est ce pas ? En point de mire la cathédrale St Etienne.

    Au bout du chemin, un paysage tout en rondeur s'offre à nous.

    Nous bifurquons ensuite à droite vers St Martin du Tertre.

    Après plusieurs centaines de mètres nous atteignons une petite place et Sens s'offre à nous.

    Après quelques kilomètres et quelques rasades d'eau, une autre vue régale nos yeux avec l'Yonne qui coule paisiblement. Ce paysage est vraiment apaisant et nous en profitons pour nous détendre un peu.

    Enfin, une pause casse-croûte et sous le couvert d'arbres, nous nous sustentons de barres de céréales énergétiques. Si nous avions su que nous devions marcher aussi longtemps, nous aurions préparé un bon sandwich et un fruit.

    Le ciel s'offrant à nous pendant que nous nous reposions.

    La randonnée touche à sa fin et nous descendons un petit sentier caillouteux avant de finir par la route.

    Merci ma fille pour cette belle randonnée.

     

     

     

      

     

     

     

     


    8 commentaires
  • C'était en juillet dernier, il faisait chaud mais pas aussi chaud que ces jours ci. (Ce matin à 5 h 30, 27° dans ma cuisine).

     

    Long de la rivière on peut trouver des plantes diverses. J'aime les photographier mais étant de plus en plus exigeante sur la qualité des prises, certaines sont mises directement au panier. Celle que je vous présente est une Eupatoire chanvrine.

     

    189

     

    Nous bordons l'Yonne et marchons d'un bon pas. Il fait bon, je n'ai pas mal au genou, j'en profite à fond !

     

    192

     

    Un petit plongeon, cela vous tente ? J'adore cette vue (oui, je sais on adore que Dieu ). On se croirait en pleine nature sauvage. Et bien non !

     

    196

     

    La preuve.

     

    197

     

    Nous longeons toujours le chemin et nous arrivons dans un endroit ombragé. Nous avons tombé la veste et nous l'aurions presque remise tellement la fraîcheur était saisissante sous le feuillu.

     

    201

     

    Nous arrivons enfin au kilomètre 72. Je nous savais pas si bonnes marcheuses !  En fait, cette borne indique seulement que nous sommes à 72 km de Paris. Au bord du chemin nous avons pu voir quelques pavés rectangulaires et nous nous sommes dit que cela devait être auparavant une route que suivaient les carosses ou les calèches d'un temps plus reculé. Mais peut-être était-ce les premières routes parcourues par les premières automobiles.

     

    202

     

    Un pictogramme dessiné sur le ponton d'un pont. Enfin, je crois, je ne me souviens plus très bien.

     

    207

     

    En revenant sur nos pas.

     

    209

     

    C'était une belle petite marche. A quand la prochaine ma fille ?


    20 commentaires
  • Petite visite rapide à Auxerre alors que je me trouvai chez ma fille. Nous avons profité d'un peu de ciel bleu pour nous évader et même si c'est la pluie qui nous a chassé plus rapidement que prévu, nous en avons pris plein les yeux.

     

    Auxerre Cadet Roussel

     

     

    Cadet Roussel !

     

    De son vrai nom Guillaume Joseph Roussel, il fut surnommé Cadet parce qu’il était le cadet de la famille. Né en 1743 dans le Doubs, il s’installe à Auxerre en 1763. Il se place d’abord à Auxerre comme domestique et laquais puis devient clerc d’huissier. Il rachète une charge et devient lui-même huissier. Cette fonction et ses nombreuses excentricités le font connaître des Auxerrois. A l’occasion de la Révolution, il devient Jacobin.
    Un de ses ennemis politiques, le chevalier Chenu de Souchet, compose alors la célèbre chanson pour se moquer de lui. Cette chanson est adoptée comme chanson de marche par les soldats de la Révolution en 1792 et c’est ainsi que la chanson s’est répandue dans toute la France au même titre que la Marseillaise, bien qu’elle ne fut pas du tout guerrière.

     

    (Informations provenant du site du syndicat d'initiative de la ville)

     

    C'est  en "posant" les yeux sur le sol que nous avons vu des petites plaques numérotées et nous en avons suivi quelques unes.

     

    Auxerre

     

     

    J'avoue aimer cette architecture et je remercie toutes les personnes qui les restaurent ou qui ne les laissent pas à l'abandon. C'est un héritage que nous devons préserver. Je les ai découvertes la première fois en visitant le vieux Mans et je suis littéralement tombée sous le charme. Depuis, je les enferme dans mon boîtier photographique.

     

    Auxerre

     

    Oh ! Des lecteurs. Enfin des gens qui s'instruisent !  

     

    Auxerre

     

     

    Nicolas Retif de la Bretonne.

     

    Né en 1734 à Sacy dans l’Avallonnais, il entra comme apprenti chez un imprimeur d’Auxerre puis travailla à Angers, à Dijon et enfin à l’Imprimerie Royale. Il commença à écrire en 1767 et dès lors, ses œuvres s’accumulèrent : Lucile, Le Pied de Fauchette, le Paysan Perverti, Monsieur Nicolas… Il imprimera ses livres lui-même à partir de 1791. Imagination, sensualité, verve se retrouvent dans tout ce qu’il décrit du peuple où il a vécu principalement : les paysans, les ouvriers, les petites gens, la petite bourgeoisie.
    Il fréquenta néanmoins Beaumarchais, la comtesse de Beauharnais, Madame de Staël. La Révolution le ruina, il vendit son imprimerie et devint correcteur d’épreuves avant que la Convention, puis Napoléon, lui versent une petite pension jusqu’à sa mort. Sa statue en pierre polychrome fut sculptée par François Brochet en 1995 et se dresse rue de l’Horloge dans les rues piétonnes d’Auxerre.

     

    En continuant notre marche, nous arrivons dans une rue où nos yeux sont happés par ce superbe cadran solaire.Cliquez et regardez le bien ! Vous y verrez non seulement le soleil mais aussi la lune et ce cadran affiche 24 heures. Merci Martine.

     

    Auxerre

     

    Avec le soleil, il n'a pas été simple de photographier l'ensemble mais vous avez ici un bon aperçu de ce que vous verrez si l'envie vous amène dans cette belle ville.

     

    Auxerre

     

     Au détour d'une rue.

     

    Auxerre

     

    Un pilier finement sculpté ! Que de travail, de patience et d'amour du métier pour créer de telles oeuvres.

     

    Auxerre

     

    Encore une petite merveille.

     

    Auxerre

     

    La tête en l'air que je suis n'a pas manqué de remarquer tout cela aussi.

     

     

    Auxerre

     

    Auxerre

     

    056-copie-2.JPG

     

    Mon absence est elle pardonnée ?

     

     

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  • Chigy est une petite commune du département de l'Yonne où, avec ma fille, j'avais fait une petite halte après la bonne vanne du dolmen de Lancy qui n'a pas voulu se laisser découvrir.

     

    255

     

    La vanne : porte se mouvant dans une direction verticale, entre deux coulisses, pour intercepter ou laisser libre à volonté le cours des eaux dans une écluse, un moulin, etc... Mais  ici à Chigy  c'est un petit cours d'eau...

     

    247

     

    ...paisible qui coule sous un pont  au dessus duquel passe une petite route.

     

    251

     

    En amont  l'usine élévatoire . Qu'est ce donc une usine élévatoire ? Une vraie question qui amène une vraie réponse que je n'ai pas encore, le temps me manquant pour des recherches plus approfondies. Alors sachons nous contenter de ce que l'on voit. Cela a un rapport avec les aqueducs, c'est tout ce que je peux vous donner comme information pour le moment.

     

    241

     

    Une pompe à bras ?

     

    244

     

    Mais qui est donc cette petite curieuse ? On ne t'a pas appris ma fille que ce n'était pas bien de regarder par les fenêtres ?  Tsss....l'éducation se perd de nos jours !

     

    246

     

    C'était  en revenant de notre escapade pour trouver le dolmen de Lancy et je tiens à remercier ici, une blogueuse qui m'a laissé par mail un plan exact où il se trouve. Début décembre retournant à Sens, peut-être y retournerons nous, peut-être pas. Tienz, c'est pas normand ça, comme expression ? P'têt bin qu'oui, p'têt bin qu'non...

     

    254

     

    Et voilà, cette petite visite se termine et nous rentrons à Sens.

     

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique