• L'ombre marque en silence sur le cadran les pas muets du temps. 

     

    Cadran solaire à Sens

     

     

     


    17 commentaires
  • C'était en sortant d'une boulangerie, j'ai vu par hasard une partie de la cathédrale se refléter dans la vitrine. J'ai voulu essayer et voilà ce que cela a donné.

     

     077

     

     


    25 commentaires
  • Continuons notre petite visite à Sens. Installés bien confortablement sur la terrasse d'un café, face au marché couvert que je n'ai pu prendre en photo, la place étant bondée de monde, nous papotons et, pendant que ma fille et son compagnon finissent de discuter, je vais rapidement visiter l'intérieur de la cathédrale.

     

    078

     

    J'ai admiré ces sculptures finement ciselées et ces personnages. Là encore, que de talent, de patience et d'amour du travail bien fait !

     

    080

     

    Ici, le mausolée du Dauphin, fils de Louis XV  (1729 - 1765), père de Louis XVI et de la Dauphine Marie-Joséphine de Saxe, son épouse.

     

    082

     

    Sculptures du XIIIème siècle montrant le martyre du premier évêque de Sens, Savinien vers 340 après J.C. Photo prise dans la chapelle absidiale.

     

    083

     

    Je ne me souviens plus de quel côté à été prise celle-ci.

     

    084

     

    Je repars en jetant un dernier regard sur l'ensemble de l'allée centrale et je rejoins mon petit monde.

     

    085

     

    La toiture nous montre bien que nous sommes ici en Bourgogne. J'avais appris il y a fort longtemps de quoi elles étaient composées mais j'ai oublié depuis.

     

    Pour la petite anecdote, la première fois que je suis venue ici, sur cette place avec ma fille, je me suis extasiée et je lui ai dit  : "C'est drôle, la toiture est comme celle que l'on voit en Bourgogne!". (Souvenirs scolaires) Elle a éclaté de rire en me répondant : "C'est normal maman, nous sommes en Bourgogne." Je me suis retrouvée confuse.

     

     


    37 commentaires
  • J'ai encore d'autres photos des bords de l'Yonne mais il s'agit du côté un peu plus sauvage. J'afficherai ces clichés un peu plus tard. N'abusons pas des bonnes choses 

    Vous n'allez pas être déçus je pense, parce qu'en revenant en ville pour boire un petit café, nous sommes passés par l'ancienne demeure que ma fille habitait et qu'elle a du quitter pour diverses raisons. J'avais présenté ce lieu dans mon tout premier blog, les anciens s'en souviendront peut-être.

    069

    Si la maison n'a pas changé, en revanche, j'ai été déçue de ne pas retrouver la mercerie qui se trouvait à quelques pas. Je voulais y acheter un livret au point de croix pour broder des marque-pages. Va falloir que je trouve cela ailleurs mais ce magasin était tellement bien achalandé que j'y aurai trouvé mon bonheur. 

    070

    071

    Chaque fois que je vois de telles sculptures, sur bois ou autre matériau, je ne peux m'empêcher à tous ces ouvriers qui ont oeuvré pour nous laisser un tel patrimoine. Quel savoir-faire et que de travail pour souvent un salaire de misère.

    072

    073

    N'ayant pas de documents personnels et ayant des problèmes avec mon navigateur habituel, je ne peux vous en dire plus sur cette maison. Cependant, vous pouvez aller sur Wikipédia pour plus d'informations. 


    25 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique