•  

     

    Ribauvillé

    Petit retour en Alsace. Juste pour le plaisir des yeux.

    Ribauvillé

    C'est mon frère qui a pris cette photo....attendant patiemment qu'elle veuille bien se montrer car elle faisait sa toilette et nous tournait souvent la tête.

    Ribauvillé

    Nous n'avions jamais vu un pain aussi long. De quoi tenir un siège. Bon, d'accord, j'exagère !

    Ribauvillé

    C'est bientôt Pâques. Inspirez vous. J'ai adoré ces décorations aux fenêtres.

    Ribauvillé

    Ribauvillé

    Les façades des maisons sont richement ornées et parfois sculptées. Dommage que l'on n'en connaisse pas la signification. Il faudrait toute une documentation pour cela et se spécialiser mais ce n'est pas le but de ce blog.

    Ribauvillé

    C'est parce que nous avions souvent le nez en l'air que nous avons pu voir tout ceci. Nous nous sommes parfois attardés devant certains détails mais il y avait tellement à voir et si peu de temps  !

    Ribauvillé

     

    Ribauvillé

    Voilà, c'est juste un petit aperçu de cette très charmante bourgade d'Alsace.

     

      

     

     


    27 commentaires
  • Aujourd'hui, je vous propose deux livres que j'ai aimé.

    Le premier est "La fille de l'hiver" de Eowyn Ivey. Un auteur que je ne connais pas du tout. C'est la quatrième de couverture qui m'a attiré. Ce roman, tiré d'un conte russe est vraiment plaisant. On accroche ou pas, personnellement j'ai accroché. Cela m'a rappelé  un peu quelques contes merveilleux que j'ai pu lire enfant.

    Quatrième de couverture

    Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s'exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s'enferme dans sa douleur. Jusqu'a ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination, miracle ? Et cette enfant farouche était la clé d'un bonheur qu'ils n'attendaient plus.

    J'ai aimé parce que je n'ai pas eu de mal à imaginer les scènes en pleine nature mais aussi  la solidarité  et l'amité qui se sont établies entre les différents personnages. On ne se refait pas ! smile

      

    Le deuxième est "Cet instant là" de Douglas Kennedy.

    Quatrième de couverture

    Ecrivain New-Yorkais, Thomas Nesbitt, reçoit à quelques jours d'intervalle deux courriers qui le replongent dans son passé : les papiers de son divorce après vingt ans de mariage, puis le journal de son premier amour.

    1984.Parti à Berlin pour écrire, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour Radio Liberty. Il rencontre Petra, sa traductrice. Entre eux, naît une passion dévorante. Peu à peu, Petra lui confie son histoire et le récit de son passage à l'Ouest. Thomas est bouleversé. Rien ne semble pouvoir séparer les deux amants.

    J'ai aimé, c'est vrai mais j'ai trouvé tout de même quelques longueurs, me demandant quand il allait arrivé dans le vif du sujet. Et puis, à un moment, alors qu'on s'y attend le moins, coup de théâtre ! Le choc de la révélation et là, l'histoire prend une autre dimension.On se rend compte de toute l'horreur de ce qu'ont pu vivre  ceux qui habitaient Berlin du temps où le mur existait encore,  des choix qu'ils ont du prendre pour survivre quitte à vivre sans cesse dans la trahison.


    7 commentaires
  •  

    Comme promis, voici la suite en photos de ce que vous pourrez voir si vous allez visiter ce musée.

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Il y en a vraiment pour tous les goûts.

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Petit rat de l'opéra de Paris.

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Un dévoreur de roue.

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Des petits lutins dansant sur le son du tam-tam tandis que d'autres collationnent. Imaginez que, la nuit, tout ce petit monde s'éveille...

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Le peuple de la forêt.

    Le musée des mille et une racines (suite)

    Ainsi s'achève cette visite qui ne montre qu'un tout petit aperçu de ce que l'on peut découvrir en réalité. Je vous dis, c'est un émerveillement permanent. A voir absolument si vous vous aventurez du côté de La Bresse. Ce musée se situe à l'entrée de Cornimont après avoir quitté cette belle station.

     

     

     


    13 commentaires
  • C'était toujours lors de mon périple dans les Vosges en mai 2013. Avec mon frère et ma belle-soeur, nous avions visité un musée étrange : le musée des 1001 racines. On retombe en enfance, on est enchanté, parfois émerveillé. Là encore on ne sait plus où donner de la tête. L'artiste  improvise avec tout ce qu'il trouve au fil de ses découvertes dans les forêts vosgiennes.

    http://lorraine.france3.fr/2013/10/20/le-monde-fantastique-des-mille-et-une-racines-341711.html

    La "couleur" est annoncée dès l'entrée du musée.

    Par ici la sortie !

    Nous entrons ensuite dans le musée, gratuit, mais il y a une petite urne et nous donnons ce que nous voulons à la sortie.

    Par ici la sortie !

    Picoti, picota, lève la queue et...non, même pas !

    Par ici la sortie !

    Un petit lutin ! Il a pris la grosse tête on dirait !

    Par ici la sortie !

    Une mini-crèche forestière ? En tout cas, quelle imagination !

    Par ici la sortie !

    La folle de chaillot. Lol

    Par ici la sortie !

    Petite vue d'ensemble.

    Par ici la sortie !

    Les esprits de la forêt nous hantent...

    Par ici la sortie !

    Cavalière sur son éléphant.

    Par ici la sortie !

    Demain ou plus tard, je ne sais pas comment vont s'articuler mes journées, j'affiche d'autres photos, toutes aussi intéressantes.

     


    14 commentaires
  • J'en ai encore beaucoup. Il y avait tellement à voir ! Après Riquewhir je vous emmène à Ribauvillé. Là aussi on en prend plein les mirettes. On ne sait plus où donner de la tête. Je n'ai pas de prospectus de ces deux villes, c'est bien dommage, j'aurai pu vous en dire plus sur leur histoire. On va dire que c'est juste pour le plaisir des yeux.

    Images d'Alsace

    Il y avait des travaux, je m'en souviens mais cela ne nous a pas empêché d'admirer la belle façade de la Poste. C'est ravissant.

     

    Images d'Alsace

    En traversant la ville, on peut apercevoir au détour d'une rue des coteaux de vigne. Gewurstraminer (c'est le seul nom que j'ai retenu de mes jeunes années smile) ou autre, impossible de le dire. Il me faudrait chercher sur le net mais je vous laisse ce travail, fainéantise oblige. Lol

    Un petit aperçu de l'Hôtel de ville avec son campanile. Quant à la glycine, elle fleurait bon.

    Images d'Alsace

    Une fontaine avec un lion comme symbole.

    Images d'Alsace

    C'est une maison bleue...Qu'elles sont belles ces maisons alsaciennes !!!

    Images d'Alsace

    C'est ce que j'aime lorsque je parcours nos régions, chaque endroit à ses habitations typiques, même si l'on retrouve certaines caractéristiques dans beaucoup d'entre elles, comme les maisons à pans de bois par exemple.

    Images d'Alsace

    Il n'est pas facile de faire le tri dans toutes les photos que j'ai prises, j'espère que celles-ci vous plaisent.


    13 commentaires