• Bon, je suis encore en vie mais j'ai perdu le goût pour beaucoup de choses. J'ai fait il y a quelques semaines une bonne dépression d'épuisement et je me remets petit à petit. Mais c'est dur. J'ai repris mes lectures et j'ai vraiment du me forcer mais cela a payé puisque cet après-midi je suis sortie pour aller dans le SOS récup de la ville la plus proche et j'ai fait trouvé mon bonheur. Hier je suis allée également chez mon libraire préféré à Alençon (j'avoue ne pas m'y être rendue depuis un bon moment et j'ai eu énormément de plaisir à me perdre dans les rayonnages. 

    Me voilà donc prête à hiberner avec plusieurs romans que je vous montre ici. Certains sont dans ma bibliothèque depuis plusieurs mois déjà, d'autres plusieurs années. Je les ai presque tous lu et j'en ai donné aussi pas mal. 

     

    Mes lectures à venir


    6 commentaires
  • Après le pique-nique au pied des vestiges et sur une belle vue,

    Aire de jeu

    les petits-enfants se sont amusés à faire une petite course. Ils y sont allés de bon coeur et très motivés. smile

    Aire de jeu

    Ils aiment beaucoup cet endroit et comme je les comprends !

    Aire de jeu

     

    En revenant à la maison, nous sommes passés devant le musée du Chanvre et de la ruralité et, comme il était ouvert, nous l'avons visité. 

    Aire de jeu

     

    Aire de jeu

    Une visite qui leur a beaucoup plu. 

    Aire de jeu

    Ce fut un réel plaisir de les avoir pendant ces vacances. Une véritable bouffée d'oxygène après ces derniers mois très très difficiles. 

     


    10 commentaires
  • J'ai découvert cet endroit avec mes petits-enfants l'année dernière et c'est devenu leur terrain de jeux. C'est aussi un bon endroit pour pique-niquer.

    Vieilles ruines médiévales de mon village


    7 commentaires
  •  

     

    Ribauvillé

    Petit retour en Alsace. Juste pour le plaisir des yeux.

    Ribauvillé

    C'est mon frère qui a pris cette photo....attendant patiemment qu'elle veuille bien se montrer car elle faisait sa toilette et nous tournait souvent la tête.

    Ribauvillé

    Nous n'avions jamais vu un pain aussi long. De quoi tenir un siège. Bon, d'accord, j'exagère !

    Ribauvillé

    C'est bientôt Pâques. Inspirez vous. J'ai adoré ces décorations aux fenêtres.

    Ribauvillé

    Ribauvillé

    Les façades des maisons sont richement ornées et parfois sculptées. Dommage que l'on n'en connaisse pas la signification. Il faudrait toute une documentation pour cela et se spécialiser mais ce n'est pas le but de ce blog.

    Ribauvillé

    C'est parce que nous avions souvent le nez en l'air que nous avons pu voir tout ceci. Nous nous sommes parfois attardés devant certains détails mais il y avait tellement à voir et si peu de temps  !

    Ribauvillé

     

    Ribauvillé

    Voilà, c'est juste un petit aperçu de cette très charmante bourgade d'Alsace.

     

      

     

     


    27 commentaires
  • Aujourd'hui, je vous propose deux livres que j'ai aimé.

    Le premier est "La fille de l'hiver" de Eowyn Ivey. Un auteur que je ne connais pas du tout. C'est la quatrième de couverture qui m'a attiré. Ce roman, tiré d'un conte russe est vraiment plaisant. On accroche ou pas, personnellement j'ai accroché. Cela m'a rappelé  un peu quelques contes merveilleux que j'ai pu lire enfant.

    Quatrième de couverture

    Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s'exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s'enferme dans sa douleur. Jusqu'a ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination, miracle ? Et cette enfant farouche était la clé d'un bonheur qu'ils n'attendaient plus.

    J'ai aimé parce que je n'ai pas eu de mal à imaginer les scènes en pleine nature mais aussi  la solidarité  et l'amité qui se sont établies entre les différents personnages. On ne se refait pas ! smile

      

    Le deuxième est "Cet instant là" de Douglas Kennedy.

    Quatrième de couverture

    Ecrivain New-Yorkais, Thomas Nesbitt, reçoit à quelques jours d'intervalle deux courriers qui le replongent dans son passé : les papiers de son divorce après vingt ans de mariage, puis le journal de son premier amour.

    1984.Parti à Berlin pour écrire, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour Radio Liberty. Il rencontre Petra, sa traductrice. Entre eux, naît une passion dévorante. Peu à peu, Petra lui confie son histoire et le récit de son passage à l'Ouest. Thomas est bouleversé. Rien ne semble pouvoir séparer les deux amants.

    J'ai aimé, c'est vrai mais j'ai trouvé tout de même quelques longueurs, me demandant quand il allait arrivé dans le vif du sujet. Et puis, à un moment, alors qu'on s'y attend le moins, coup de théâtre ! Le choc de la révélation et là, l'histoire prend une autre dimension.On se rend compte de toute l'horreur de ce qu'ont pu vivre  ceux qui habitaient Berlin du temps où le mur existait encore,  des choix qu'ils ont du prendre pour survivre quitte à vivre sans cesse dans la trahison.


    7 commentaires