• Marie-Romaine

    _ Raconte, Marie-Romaine !
    _ Mais que voulez vous que je vous dise, mes enfants, je ne suis qu'une pauvre femme et ma vie a été si ordinaire...

    Ordinaire, l'aventure de ces femmes venues au début du siècle d'Italie, de Pologne ou d'ailleurs pour construire la Lorraine des mines, des usines et des cités ?
    Ordinaire, la vie d'une émigrée ?
    Est-ce si sûr ? 

    Ce récit vigoureux et émouvant, dont le manuscrit a été couronné par l'Académie de Stanilas, est l'oeuvre d'Anne-Marie Blanc, née à la Mourière, qui a passé toute son enfance et une grande partie de sa vie d'adulte dans les cités.

    Avis de la lectrice : un livre fort, un hymne à la vie.

    Merci Mireille pour ce beau partage.

    « RhododendronSalsifis des prés »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Septembre 2012 à 10:06

    Cela a l'air intéressant, moi qui suis historien amateur, je vais l'acheter. Bises Lilou et bon mardi

    2
    mitou la bretonne
    Mardi 11 Septembre 2012 à 17:46

    Je n'arrive plus à lire !!! plus de temps !!c'est l'ordi qui prend tout mon temps !!! non je e rigole j'ai trop de choses à faire !!!!

    gros bisous et bonnne soirée

    Mitou

    3
    Mardi 11 Septembre 2012 à 17:51

    Merci pour ce titre Lilou, justement je vais terminer une lecture, et ce livre semble passionnant !
    Et puis j'aime les hymnes à la vie !
    Bisous et bonne soirée à toi  

    4
    Mardi 11 Septembre 2012 à 19:10
    Cephalantera

    Bonsoir, alors comme ça, toi aussi tu as déménager chez EB......

    Bonne soirée, bises

    5
    Mardi 11 Septembre 2012 à 19:12
    Cephalantera

    Ca marche pas....!!!!! ????

    6
    Mardi 11 Septembre 2012 à 20:32

    Re coucou Lilou,
    Je passe par ici aussi répondre à ton intervention sur mon blog concernant la méchanceté.
    Cette pensée est une belle pensée, mais je suis navrée, je crois que certaines personnes sont parfaitement conscientes du mal qu'elle font, qu'elles le font délibérément, et certaines même en tirent un certain plaisir. J'ai longtemps voulu et me suis efforcée autant que possible de penser comme toi, mais je ne le peux plus et pourtant, avec la philosophie qui est la mienne, je m'y suis longtemps accrochée. Pourtant, crois moi, je préfèrerai penser encore de cette manière... Que penses tu d'une mère qui souhaite voir son enfant en prison par exemple pour parvenir à lui retirer la garde de son propre enfant ?  Ce n'est qu'un exemple qui m'arrive immédiatement à l'esprit, mais malheureusement, des tas de choses vues dans ma petite vie ne me permettent plus de penser que la méchanceté est due à la souffrance. Je peux avoir une immense compassion mais certaines choses sont au delà de l'excusable. Bien sur ceci est ma vision et n'engage que moi ;-) Bisous à toi Lilou.  

    7
    Mamieninne Profil de Mamieninne
    Mardi 11 Septembre 2012 à 21:01

    Pascale, je suis d'accord avec toi et je le sais bien pour l'avoir vécue mais quand j'écrivais que les gens étaient plus bêtes que méchants je me suis mal exprimée. Je voulais en fait dire que beaucoup de personnes font les choses sans se rendre compte qu'elles font du mal...parce qu'elles ne veulent pas s'en rendre compte. C'est vrai, avant je les excusais maintenant, je ne peux plus. Je ne supporte plus ces gens qui jugent, qui accusent, qui se permettent de prendre des décisions à la place des autres. C'est un manque de respect et c'est méchant. Des exemples comme le tien il y en a plein d'autres et il n'y a qu'à voir les infos pour s'en rendre compte. La méchanceté est un vaste sujet car elle englobe la jalousie, la perversité, la non compréhension et le non respect de l'autre. Enfin un manque d'ouverture d'esprit quoi ! Si j'écrivais un peu mes moments de vie, on comprendrait comment on peut en souffrir de cette méchanceté mais bon.

    Gros bisou.

     

    8
    Mardi 11 Septembre 2012 à 21:16

    Je pense finalement que nous pensons la même chose toi et moi, et exprimé de cette manière, je te rejoins. Certains ne se rendent peut être pas compte du mal qu'ils font, mais je t'assure que d'autres font mal de manière parfaitement consciente et espère que la douleur sera très profonde. Leur imagination peut être très fertile pour parvenir à leurs fins. C'est à en vomir.
    Dans ma manière d'envisager les choses je leur trouve malgré tout des "excuses" quoi que j'en dise puisque je crois en la continuité de l'esprit... mais ce serait bien trop long d'en parler par l'intermédiaire d'un blog. Bien évidemment c'est un manque d'ouverture d'esprit (et là je pose un jugement mais pas une condamnation, car je crois aussi que nous jugeons de tout en permanence et que nous devons le faire pour faire la part du bien et du mal). Ce mot ne m'inquiète pas car selon moi il a été galvaudé  ce qui fait que pour être politiquement correct de nos jours, il ne faut plus parler de juger, au même titre qu'il ne faut plus dire aveugle ou sourd par exemple. Le jugement c'est faire la part des choses, la condamnation en revanche est tout autre chose...
    Alors je ne condamne personne, mais pour autant, je me dis en voyant certains comportements humains que si nous partageons la même planète, nous ne vivons pas tous dans le même monde.
    Gros bisous à toi et belle fin de soirée. Merci pour cet échange.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :